Top 3 des plus hauts sommets au monde à franchir


Des sept continents du monde, les plus hauts sommets se situent en Asie avec une altitude supérieure ou égale à 7200mètres. En ce qui concerne les 3 premiers, ils sont à une altitude supérieure à 8000mètres ; ce qui se situe à un niveau plus élevé que celui de la mer. Ces massifs montagneux grandioses offrent un terrain de jeu tant aux aventuriers qu’aux explorateurs. Comment se présente le top 3 des plus hauts sommets au monde à franchir ? Qui pour découvrir et franchir ses frontières ? Il est alors proposé alors dans cet article un voyage à la découverte des 3 plus hauts sommets du monde.

Que savoir du top 3 des plus hauts sommets au monde à franchir ?


En guise de classement du top 3 des plus hauts sommets au monde à franchir, l’Everest pointe à l’horizon, avec à sa suite le K2 et le Kangchenjunga. En effet, l’Everest, ou encore le toit du monde, est le plus haut sommet d’Asie, mais également la plus haute montagne du monde. Il est placé sur la frontière entre le Népal et la Chine, et est situé à un niveau supérieur et inégalé de 8848 mètres ; un niveau dépassant largement celui de la mer. Quant au K2 ou montagne sauvage, c’est le sommet le plus dur au monde. Son altitude est de 8611 mètres. Le Kangchenjunga dont le nom signifie ‘’Les cinq trésors de la grande neige’’ de son côté, appartient à la chaîne de l’Himalaya. Il est situé sur la frontière indo-népalaise. Son altitude est de 8586 mètres. Il est le troisième plus haut sommet du cosmos, après l’Everest et le K2, et le point culminant indou. Retenez que ce sommet a toujours été considéré comme étant le plus haut sommet du monde. Ce n’est qu’après 1852 que les Européens ont découvert l’Everest. Faites un tour sur ce site pour plus de renseignements.

L’ascension du top 3 des plus hauts sommets au monde


En 1950, l’État népalais autorise l’accès à l’Everest depuis le sud avec des possibilités d’ascension par l’arête Sud-Est. Edmung Hillary et Tensing Norgay sont les premiers à vaincre cette montagne. Après ces deux, sur 14000 alpinistes, seuls 5000 ont réussi l’ascension. Quant au K2, c’est bien à la fin de l’an 2016 que 378 alpinistes ont réussi à le vaincre. Le 16 janvier dernier, une équipe de 10 alpinistes a pu atteindre le sommet du K2. Cette prouesse est une nouvelle ère dans l’univers alpiniste. Ce mastodonte de pierre n’a jamais été gravi en hiver du fait de sa complexité. Enfin, les premiers alpinistes du Kangchenjunga se nomment George Bang et Joe Brown. Depuis cette première ascension en 1955, seuls 243 alpinistes ont pu atteindre le sommet.