Quelques informations à avoir sur les assurances maladie dentaires

Dans le domaine de la santé, il existe de nombreux types d’assurance. Tout dépend du mal dont vous souffrez. De même, les régimes d'assurance maladie dentaire varient considérablement. Vous devez savoir comment votre régime est conçu, car cela peut avoir une incidence importante sur la couverture du régime et les frais à payer.

Que faut-il savoir sur les assurances maladie dentaires ?

Avez-vous entendu parler des programmes de remboursement direct. Ces programmes remboursent aux patients un pourcentage prédéterminé du montant total dépensé pour les soins dentaires, quelle que soit la catégorie de traitement.

Cette méthode n'exclut généralement pas la couverture en fonction du type de traitement nécessaire. L’explication est sur le site « Comparatif Assurance ».

Elle permet également aux patients d'aller chez le dentiste de leur choix et incite le patient à travailler avec le dentiste pour trouver des solutions saines et économiquement saines.

Que faut-il savoir sur les programmes UCR ?

Les programmes "Usual, Customary, and Reasonable" (UCR) permettent généralement aux patients d'aller chez le dentiste de leur choix. Ces régimes paient un pourcentage fixe des honoraires du dentiste ou le plafond des honoraires "raisonnables" ou "habituels" fixé par l'administrateur du régime, le montant le plus bas étant retenu.

Ces limites sont le résultat d'un contrat entre l'acheteur du régime et le tiers payeur. Bien que ces limites soient dites "habituelles", elles peuvent ou non refléter avec précision les honoraires pratiqués par les dentistes de la région.

Il existe une grande fluctuation et un manque de réglementation gouvernementale sur la façon dont un régime détermine le niveau des honoraires "habituels". Quoi qu’il en soit, les patients témoignent qu’ils sont contents de souscrire à cette police d’assurance.

Somme toute, même dans le cadre des maladies dentaires, il existe des polices d’assurance appropriées pour se couvrir et faire face aux dépenses.