Quelques astuces pour entretenir son jardin sans produits chimiques

 En adoptant un jardin au naturel, vous veillez aussi sur l’environnement et la biodiversité. Cependant, bon nombre ne maîtrisent pas comment entretenir son jardin sans produits chimiques. Découvrez dans cet article quelques conseils de jardinage pour cultiver un jardin bio et naturel.

Préserver la biodiversité : privilégier les plantes bio

Cultivez vos plantes selon les normes de l’environnement. Allez plus loin en optant des plantes labellisées « bio ». On en trouve désormais dans tous les points de vente consacrés au jardin, cliquez sur ce lien ici maintenant pour avoir la liste. Ces plantes, cultivées avec du terreau biologique et des engrais organiques, sont bien endurcies et plus robustes.

S’initier à la permaculture : choisir les bons proches

Certaines plantes protègent leurs proches, à l’image des aromatiques, qui repoussent les insectes nuisibles. D’autres, au contraire, sont de nuisibles compagnies. Évitez de planter côte à côte deux plantes de la même famille (tomate et poivron, deux solanacées). Elles ont toutes les chances d’être allergiques aux mêmes parasites et maladies.

Facilitez les organismes utiles pour lutter contre les pucerons

Une larve de coccinelle avale près de 80 pucerons par jour (une coccinelle adulte, une centaine), celle de la chrysope, environ 400 par semaine. Comptez une quinzaine de jours avant l’arrivée de ces insectes utiles. Favorisez aussi leur présence en installant des abris, des hôtels à insectes et des haies champêtres : vous améliorerez ainsi le processus.

Faire pousser une prairie fleurie

Un carré de prairie fleurie s’avère bien plus fertile en biodiversité que votre gazon tondu ras. De nombreux insectes viennent butiner les fleurs, voisines de celles qui poussent dans la nature. Commencez par convertir un morceau de votre pelouse : 1 à 2 mètres carrés suffisent pour faire évoluer rapidement la biodiversité de son jardin.

Pailler le sol pour mieux le protéger

Le paillage est bon pour les plantes et également pour le sol. Après avoir travaillé votre espace, couvrez-la d’un bon paillage organique (paille, paillette de lin, copeaux de bois, tontes de gazon sèches, feuilles mortes…). La terre restera chaude, humide et légère. La fertilité sera aussi stimulée par la décomposition naturelle du matériau employé.