Le wifi impact-t-il la santé ?

Après des efforts considérables, l’homme est finalement arrivé à maîtriser les ondes. Les accessoires tels que la radio, la télévision, les téléphones sans fil et le wifi font partie intégrante de son quotidien. Le dernier de cette liste est devenu un élément indispensable à la connexion internet au cours de ces dernières années. Alors, autant se demander s’il n’a pas d’impact négatif sur la santé humaine ! Lisez cet article.

L’avènement du wifi dans notre quotidien

Aussi connu sous le générique WLAN, le Wireless Fidelity ou wifi ou encore wi-fi en abrégé est un réseau local hertzien à haut débit destiné aux liaisons d’équipements informatiques dans un cadre domestique ou professionnel. Apparu dans les années 1997- 2000 et certifié par la norme IEEE 802.11, le wifi est devenu un élément qui permet de relier plusieurs appareils électroniques d’un réseau informatique en un seul clic. Ce joyau de la révolution sans fil est capable d’établir une liaison haut débit de 11Mbit/s lorsqu’il est en activité. S’il est beaucoup apprécié des utilisateurs, c’est d’abord parce qu’il est facile d’utilisation, mais aussi parce qu’il permet d'interagir dans un réseau à une distance inouïe.

Le wifi : une menace pour la santé ?

L’OMS n’a pas tardé à rassurer les consommateurs sur l’inoffensivité du wifi pour la santé. Par le biais du wifi, l’on a accès facilement aux applications et appareils qui permettent de contrôler sa santé. Le wifi donc s’invite dans la médecine pour faciliter certains traitements préventifs sous l’ordre des médecins. Le Livre blanc Santé en est un témoignage vivant. Pourtant ,certains consommateurs du wifi ne cessent de se plaindre des dysfonctionnements au niveau de leur santé qui seraient occasionnés par l’utilisation régulière du réseau sans fil. Des unités scientifiques se sont donc penchées sur le sujet. Il ressort de leurs différents travaux que l’utilisation abusive du wifi peut troubler le fonctionnement de l’organisme. Mieux, elle pourrait provoquer le dérèglement du système hormonal voir affaiblir le système immunitaire.