Envoyer et conserver du sperme sur la lune : c’est le projet surréaliste d’une université de l’Arizona

Êtes-vous déjà posé la question de savoir si l’humanité pourrait disparaître un jour ? Des chercheurs américains ont essayé de développer une idée autour de cette hypothèse de disparition de l’humanité. Cette idée consistera à stocker du sperme sur la lune dans l’éventualité de la survenue d’une catastrophe naturelle.

Quelles sont les motivations de ce projet ?

Ce projet serait né du fait que de grandes catastrophes peuvent apparaître. C’est une conjecture et des hypothèses faites par des universitaires américains. À travers ce projet, ils souhaitent anticiper sur une éventuelle disparition de l’humanité suite à des catastrophes naturelles ou sanitaires. Cette idée pour le peu surréaliste d’après les chercheurs pourrait permettre à l’humanité de se régénérer en cas d’une grande catastrophe. La préservation de la race humaine constitue une priorité pour ces universitaires de l’Arizona. Cliquez sur ce lien du site pour de plus amples explications…

Comment se concrétise cette idée ?

Le projet pourra permettre d’emmagasiner une quantité de 6,7 millions de cellules reproductrices. D’après les étudiants chercheurs, la structure qui servira de lieu de stockage dans l’univers lunaire aura une architecture sous forme de l’arche de Noé. Cette infrastructure sera pourvue d’escaliers. Il faut rappeler que ce genre de projet n’est pas une première. Dans l’arctique une infrastructure composée de chambres froides a déjà été érigée. Des dépôts de cellules reproductrices humaines y sont déjà stockés. L’arche qui sera construite sur la lune sera équipée de panneaux solaires. Elle sera érigée dans les tunnels de Lave. C’est un endroit situé sur la lune qui a été découvert en 2013. Ce sera aussi un endroit de refuge pour les humains en cas de survenue de catastrophe planétaire.

Des prélèvements seront effectués sur terre et acheminés progressivement sur la lune. À cet effet, il est prévu environ 250 allers-retours entre la terre et la lune pour acheminer toute la quantité de cellules reproductrices prévue pour être acheminée.